La Mine Perdue de Phandelver

La Mine aux Échos
Partie 2

 

<meta />

Previously, in D&D.

 

Toujours paumés dans la mine aux échos, notre équipe d’aventuriers, formée d’un cureton, d’un troubadour, de wonderwoman, d’une gueuse, d’un paladin en écailles et d’un gros clebs, ainsi que de 7 villageois crédules, sont revenus sur leurs pas afin d’en explorer une nouvelle zone.

Entre les différents tunnels, tranchés et éboulis de cette mine, il se fraient un chemin jusqu’à trouver les baraquements des nains. Se trouvent ici des lits et quelques tonneaux, et des goules. Les aventuriers plein d’énergie n’en font qu’une bouchée. Le toutou préfère se la jouer perso, il ère côté nord pour trouver que tchi, puis rejoint le carnage de la chambrée.

 

Tous continuent leur route et découvrent une grande salle de banquet, équipée de tables en pierre.

Il n’aura pas fallu longtemps pour encore faire face à des monstres en tout genre : des goules qui rôdaient dans les parages. “Vade Retro!” lance Durmandal, qui les fait les fuir à toutes jambes. 2km/h, ça c’est du sprint de zombie!

Côté sud de la pièce, ça chauffe. Kithri, Sryo et Puoraska se sont embarquées dans un combat difficile contre 3 autres goules. A coup d’épée et de crocs, ils réduisent en pièces ces vieux morceaux de chair pourrie, et en viennent à bout, non sans dommages.

 

Guesh, Durmandal et Naeris se sont quant à eux avancés vers l’ouest, en haut d’un demi-étage. Une autre pièce s’y cachait. Equipée d’un haut fourneau et d’un soufflet au bord d’une tranchée où devait autrefois passer une rivière souterraine, c’était l’antre d’une immonde tête de feu d’environ un mètre de diamètre, et la cachette de nos précédentes goules.

Sans formalité, nos équipiers lancent leur attaques à tour de rôle: le serpent fait comme toujours des dégâts. Il met le crâne en boule. Elle crame tout autour d’elle, y compris les goules. Naeris, décoche sa flèche, mais au lieu d’atteindre le crâne, vient la ficher dans les écailles du reptile. “Putain! Cht’l’avais bien dit” s’écrie le drakéide.

Après une bonne heure de bataille en temps réel, la tête à été pulvérisée, réduite en cendres. Guesh et Durmandal sont bien amochés, ils doivent réussir 3 jets de sauvegarde pour revenir à la vie, sinon, tant pis. Mais il leur en faut plus pour les effrayer. Ils y parviennent haut la main.

 

Pendant ce temps, il y a débat. Doit-on se reposer pour reprendre des points de vie, suggestion d’une voix malicieuse, ou doit-on fuir d’ici?…

 

Générique…

View
Dans la Mine aux Echos
Partie 1

Nos héros, à Phandallin et acclamés par la foule, réussissent à motiver 18 villageois grâce à un discours phénoménal de Guesh !
Direction la mine aux échos, avec la petite armée ! Après une nuit de repos, et une marche motivée sans encombre, nos héros arrive à la mine. A l’entrée, un petit chemin avec beaucoup d’empreintes qui débouche sur une grotte dans laquelle il y a une grande crevasse.

Au fond de la crevasse, deux tunnels. Le groupe décide de se diviser en deux. A droite Naeris, Guesh et Kithri accompagnés de 7 villageois, à gauche Durmandal, Puoraska et Sryo, transformé en loup sanguinaire accompagnés de 6 villageois.


Durmandal, Puoraska et Sryo arrivent dans ce qui semble être la mine des nains, avec plafond très bas. Un cube gélatineux tombe sur Puoraska, ce qui fait hurler les villageois et très mal à Puoraska. Sryo, découpe le cube à coups de griffes mais il se divise en 2 petits cubes ! Durmandal, à l’aide d’un sort, parvient à tuer un des deux cubes. Le deuxième est plus difficile à tuer mais les aventuriers finissent par en venir à bout. Ils arrivent dans une nouvelle salle avec de l’eau… Un cri retentit ! Durmandal sent la présence de gobelins, Puoraska se fait soigner par Sryo, de façon tellement silencieuse que ça fait rappliquer les gobelins. Nos héros galèrent grave… Durmandal se prend quelques coups de javeline mais pare admirablement un coup de Morgenstern … Sryo, courageux mais pas téméraire, attaque et s’enfuit lâchement… Et se prend le Morgenstern que Durmandal avait évité dans le dos… Durmandal, tente quelques sorts, mais en vain… Et tout le monde prend bien cher… Pour échapper aux gobelins excités, Ils courent, vite très vite… trop vite, Sryo trébuche dans sa course et se fait digérer par les restes du cube gélatineux.

Puoraska réussi à enflammer le cube ce qui permet de créer un mur de feu et d’arrêter les gobelins… Ouf…


Pendant ce temps, de l’autre côté, Naeris, Guesh et Kithri, arrivent dans une salle avec une quantité de morts au sol assez importante… Et se font attaquer par des stryges, et après quelques blessures, finissent par réussir à faire fuir les stryges.
En route vers de nouvelles salles. Naeris découvre un parchemin, un coffre et Guesh un dortoir avec des squelettes…

S’en suit une bataille pas très glorieuse… Kithri n’est plus très en forme, tout comme Guesh, qui malgré ses ravages avec
son marteau de guerre, est bien amoché également… Nos héros se replient…
Et les deux groupes se retrouvent dans la crevasse, leur nombre de PV et leur fierté respective en ayant pris un sacré
coup…

View
La suite des aventures du fort des gueules de pierre

Après un court repos bien mérité, nos héros reprirent leur aventure avec un nouveau compagnon de route, maître loup, plus communément appelé Darkmoon, cher animal de compagnie de Kithri la rôdeuse (il est en général très doux sauf en cas de danger, comme en témoigne la photo). Pendant son repos, la fine équipe trouva l’armure de Sildar quand soudain l’écho de rires vint interrompre ce repos si bien mérité.

Une fois de plus, les compagnons décidèrent de se séparer pour continuer l’exploration du fort. La première équipe fut composée de Naeris, Guesh et Pouraska et la deuxième équipe fut quant à elle composée de Durmandal, Sryogan, Kithri et son très charmant fidèle ami Darkmoon.

Chaque équipe décida d’explorer une salle différente, notre première équipe tomba sur un rideau sur un côté de la salle alors que notre deuxième équipe entendit des cris forts, facilement identifiables, il s’agissait de gobelins, ennemis favoris de notre rôdeuse. Ces très chers êtres puants et hideux étaient attablés en train de boire et de chanter quand l’équipe n°2 les surprit. Après des combats acharnés et quelque peu sanglants, notre bande parvint à tuer ces 8 gobelins. Ce n’étaient pas 8 gobelins puants qui allaient stopper notre troupe même si certains compagnons eurent besoin de soins avant de repartir à l’aventure.

C’est donc avec un peu d’expérience en plus (35 points d’expérience chacun, pour être précis) que nos compagnons reprirent leur expédition et tombèrent sur une porte. Dans toute sa force brute, Guesh, essayant simplement de défoncer la porte, passa à travers (quelle manière élégante d’ouvrir une porte, vraiment!) et ouvrit les rideaux avec sa queue (tout cela était dans son imagination, car notre compère drakéide n’est pas pourvu de queue!). Une fois que Guesh, le tout puissant, eut ouvert la porte, notre troupe tomba sur une autre pièce avec une autre porte (qu’est-ce qu’ils ont avec les portes, vraiment ?!) et des rideaux. Notre ami Guesh, chaud de la porte, tourna la poignée de la porte du bout de sa queue (qu’il n’a toujours pas) tandis que Darkmoon a les poils hérissés en regardant la porte. Pendant ce temps-là, lasse des exploits de son compagnon Guesh, Naeris décida de regarder derrière les rideaux et découvrit une salle avec des gravas et avec un passage au milieu d’éboulis.

Une fois de plus, notre groupe se sépara, le premier groupe : Guesh, Sryogan, Kithri et Darkmoon firent face à la porte et aux trois hobgobelins qui les attendaient de l’autre côté (et oui, notre très cher Darkmoon les avait bien senties ces saletés!) , tandis que Naeris, Pouraska et Durmandal partirent explorer la pièce derrière les rideaux. Finalement, le groupe complet affronta les 3 hobgobelins dans un combat digne de ce nom dans lequel notre héroïque Guesh parvint enfin à lancer son feu divin pour infliger des points de dégâts majestueux à ces créatures immondes (autant dire que sans lui, notre équipe n’aurait pas réussi à vaincre ces créatures! Oui, oui, disons-le pour son ego!).

Après ces combats héroïques, nos compagnons piétinèrent les cadavres des hobgobelins pour tomber sur une autre porte (et oui, encore une!). Mais cette fois, cette porte avait quelque chose de particulier, en effet, elle était barrée de l’extérieur. Certains compagnons, inquiets de ce détail, ramassèrent rapidement leurs armes alors que Guesh, dans sa fureur des portes, dégomma la porte barrée sans réfléchir avec une force tellement extraordinaire qu’il fit voler la porte en éclats.

Une fois la porte défoncée, un cri strident retentit, c’était le cri d’un ours-hibou. C’est alors que nos compagnons ne réalisèrent que trop tard l’erreur qu’ils avaient commise en défonçant cette porte, ils étaient condamnés à lutter contre cette créature.

Après des combats féroces qui mirent Sryogan dans un état entre la vie et la mort, ce fut finalement, Naeris qui, avec toute sa grâce elfique, parvint à abattre la flèche fatale sur le monstre.

Rassasiés de points d’expérience (170 chacun) et après avoir réanimé Sryogan, nos amis explorèrent la salle dans laquelle le monstre était enfermé. Pouraska réussit une acrobatie époustouflante et fit tomber un coffre sur le sol.

Nos compagnons ramassèrent ce que contenait le coffre pour se le partager de manière pas très équitable. Le coffre contenait des pièces d’électrum, des pièces d’or, une potion de soin, un parchemin de réanimation et un parchemin de silence.

   

Nos compagnons prirent un cours repos plus que mérité avant de reprendre leur exploration. Le fort était silencieux maintenant. La troupe arriva devant une porte (une de plus!). Durmandal écouta à la porte et entendit des voix. C’est alors que Pouraska décida d’utiliser ses talents de déguisement. Elle se déguisa en hobgobelin pour pénétrer dans la salle. Tous les autres compagnons se tinrent aux aguets, cachés, tandis qu’elle pénétra dans la pièce sous ce déguisement quelque peu particulier. A l’intérieur de la pièce, elle remarqua des peaux et des trophées sur le sol ainsi qu’un lit et une table. Un goblours était en train de parler avec une elfe noire, elle les interrompit en criant en gobelin ‘’sortez vite, il y a des nains dans le château! Sortez ». Le goblours avec sa cervelle de moineau, tomba dans le piège et sortit de la salle. Durmandal essaya un sort d’injonction qui échoua, alors, avec un effet de surprise, nos comparses attaquèrent le goblours en laissant un petit moment Pouraska seule face à l’elfe noire qui finit par se désengager quand d’autres compagnons l’attaquèrent. Alors que l’elfe noire s’était désengagée, nos amis tombèrent nez à nez avec deux Gundren Creuseroc. Mais quelle sorcellerie était-ce là ?! Nos amis ne le savaient point, ils essayèrent de démasquer le faux Gundren en les séparant et en les interrogeant. Mais les deux Gundren leur donnèrent les mêmes réponses. Soudain, le deuxième Gundren se réveilla et demanda si les compagnons avaient trouvé sa carte.

Confuse, Kithri lança  alors un sort de détection de magie et trouva de la magie sous le lit. Nos amis découvrirent ainsi trois potions de soin, des pièces d’argent et d’electrum et le plus important la carte d’accès à la cave aux échos. Ils venaient de trouver le Graal! Ce fut un long débat pour savoir qui garderait ce précieux! Guesh refusa de la confier à la petite rôdeuse et pris de court par des cris de gobelins, il décida de la cacher dans son armure.

La fine équipe s’enfuit dans les éboulis avec les deux Gundren attachés poursuivie par les hobgobelins qui s’arrêtèrent au niveau des éboulis. C’est en pleine fuite que le deuxième Gundren fit demi-tour pour retourner vers le fort. Guesh lui envoya une pioche dans l’épaule, mais ça ne l’arrêta pas. Finalement, le Gundren se transforma en gobelin, se défit de ses liens, arriva au niveau des hobgobelins et leur demanda d’attaquer notre bande d’aventuriers qui s’enfuit dans la forêt sous la nuée de flèches de ses ennemis puants.

Nous attendons impatiemment la suite des aventures de notre troupe d'aventuriers …

View
Le Fort des Gueules de Pierre

Après une longue semaine de voyage, notre fine équipe arrive enfin au Fort des Gueules de Pierres, un vieux château qui semble en piteux état.

Malgré notre méfiance à l’entrée du Fort, les gobelins ont réussi à nous surprendre par surprise avec leurs flèches nous obligeant à rentrer rapidement…

A l’intérieur, des rencontres peu agréables attendaient nos combattants : gobelins, leurs méchants cousins les hobgobelins, et une grosse créature "tentaculeuse" du nom de Grick.

Pour la première fois, notre équipe s'est séparé pour mieux combattre…

Un pari réussi! Nous nous en sommes tous sortis entiers!

View
Les Ruines de Tonnetri

Les aventuriers pénétrèrent dans les ruines de Tonnetri pour découvrir qu'elles étaient infestées par des zombies et des nielleux (buissons) agressifs. Ils se frayèrent un chemin jusqu'à la demeure de Reidoth, le vieil ermite qui leur indiqua la direction du Fort des Gueules de Pierre.

le vieil homme proposa également aux aventuriers de leur indiquer l'entrée de la Cave aux Echos s'ils débarrassaient au préalable Tonnetri du dragon vert qui s'était installé dans l'ancienne tour située au centre du village. Mais les pleutres prirent leurs jambes à leur cou, préférant se mesurer à des gobelins plutôt qu'au souffle d'un dragon. 

View
Sur la route de Tonnetri

Ce sont des aventuriers un peu déçus qui rentrèrent à la ferme Feuille de Thé où ils avaient élu résidence. Non seulement, le chef de la Marque Rouge leur avait échappé, mais ils n'avaient pas glané la moindre informations concernant le fort des Gueules de Pierre.

Le matin suivant, ils se rendirent en ville pour livrer le chariot de marchandises au comptoir Barthen. Sur le chemin ils remarquèrent que le maire de Phandalin offrait une récompense pour les têtes de pilleurs Orcs qui sévissaient dans la région. Après avoir conclu leur transaction avec Elmar Barthen, les aventuriers se rendirent à l'hôtel de ville où Sildar Coriver les avait devancé.

Celui-ci leur expliqua qu'il était un agent de l'Alliance des Seigneurs, envoyé à Phandalin pour enquêté sur la disparition de Iarno Albrek, un pair chargé d'établir un poste de garde et une certaine forme d'autorité dans la petite colonie minière. Mais Iarno n'avait pas donné signe de vie depuis plusieurs mois et pour cause, il était devenue le chef de la Marque Rouge. 

Sur le sujet de Gundren Creuseroc, Sildar réitéra qu'il était plus que jamais déterminé à sauver le nain. Il promit une récompense de 200 pièces d'or aux aventuriers pour le ramener sain et sauf et trouver l'entrée de la Cave aux Echos.

Cependant personne ne semblait savoir comment trouver le Fort des Gueules de Pierre. C'est Quelline, la tante de Kitri, qui mit finalement les héros sur la route de Reidoth, un vieil ermite qui connaissait la région comme sa poche et qui pouvait être trouvé près des ruines de Tonnetri.

Les aventuriers reprirent la route jusqu'à la ville de Padhiver puis bifurquèrent vers l'Est en remontant la rivière Padhiver. Après plusieurs jours de voyage et quelques démêlés avec un groupe de gobelins, ils arrivèrent en vue des ruines de Tonnetri.

View
Le Repaire de la Marque Rouge

Les aventuriers entreprirent le nettoyage méthodique du repaire de la Marque Rouge. 

Malgré plusieurs engagements sanglants, le chef des brigands leur échappa, probablement alerté par le bruit des combats. Cependant, grâce à une lettre trouvée dans sa chambre, les héros en déduisirent son nom : Iarno Albrek.

Pendant leur exploration du repaire, les aventuriers firent notamment la connaissance du gardien invisible des lieux, un Notic avec lequel ils négocièrent des informations et un passage sauf contre les dépouilles de leurs victimes.

Ils libérèrent aussi la famille du charpentier de Phandalin qui avait été kidnappée par la Marque Rouge. 

View
Phandalin

Sur la route de Phandalin, Sildar expliqua aux aventuriers que Gundren et ses frères avaient trouvé l'entrée de la Cave aux Echos qui mènerait à la légendaire Forge aux Sorts. Un artefact capable, selon la légende, d'enchanter n'importe quel objet. Le reste du voyage se déroula sans encombre.

Une fois à Phandalin, Sildar s'installa à l'auberge locale tandis que les aventuriers rendaient visite à Quelline Feuille de Thé : la tante de Kitri. Après avoir partagé sa fameuse tarte à la citrouille et les derniers potins, Quelline expliqua que Phandalin était sous le joug d'une bande de malfrats appelée la Marque Rouge. Ses membres, les Capes Rouges, faisaient régner la terreur dans la petite colonie depuis plusieurs mois : racket, vol, passage à tabac, kidnapping et même meurtre ; en somme, des fripouilles de la pire espèce. 

Après une altercation avec des Capes Rouges qui leur firent comprendre que leur présence à Phandalin était indésirable, les aventuriers décidèrent de débarrasser, une bonne fois pour toutes, la colonie de ses nuisibles. 

Sous le couvert de la nuit et avec l'aide de Carp, le cousin de Kitri, les aventuriers pénétrèrent dans le repaire de la Marque Rouge.

 

View
Le Repaire des Gobelins

Fort de leur victoire contre les gobelins pendant l'embuscade, les aventuriers entreprirent de nettoyer leur repaire. Une grotte sinistre cachée au plus profond de la forêt.

Les héros se débarrassèrent d'un bon nombre de petits grincheux avant de se retrouver face-à-face avec le chef de la caverne : un énorme gobelours flanqué de ses sbires. Un combat brutal mit fin au règne du monstre qui avait terrorisé les voyageurs de la région pendant plusieurs mois.

Après le trépas de leur champion, les gobelins restants semblaient heureux de négocier leur survie contre celle de leur prisonnier : Sildar Coriver.

Ce dernier raconta aux aventuriers comment, avec Gundren, ils avaient été capturés par les gobelins sur la route de Phandalin. Par la suite, le nain avait été transféré pieds et poings liés au château des Gueules de Pierre à la requête d'un mystérieux individu que ses ravisseurs appelaient l'Araignée Noire.

Espérant y apprendre la localisation du château des Gueules de Pierre, les aventuriers reprirent la route de Phandalin accompagnés cette fois par Sildar Coriver.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.